No announcement available or all announcement expired.

Violences à l’égard des femmes

Violences à l’égard des femmes

Violences à l’égard des femmes

Campagne « 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles »

 

163

La Campagne qui s’est déroulée cette année sous le thème : « Lutte contre les violences faites aux femmes : prêter une oreille attentive aux souffrances des survivantes », a connu son lancement le 27 novembre 2018 au Hilton hôtel. La campagne « 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes » est une initiative de l’Institut international pour le leadership des femmes (Women’s Global Leadership Institut), coordonnée par le Centre pour le leadership Global des femmes (Center for Women’s global Leadership). Elle a lieu tous les ans depuis 1991, du 25 novembre, Journée Internationale pour l’élimination à l’égard des femmes, au 10 décembre, Journée des Droits humains. C’est l’occasion de galvaniser, de dynamiser les actions qui visent à mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles partout dans le monde.

Pour le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, madame ABENA ONDOA née OBAMA Marie-Thérèse, « ces 16 jours sont juste une intensification des activités qui se passent au quotidien ». Il s’agit de prévenir et de sensibiliser les populations en général et les victimes en particulier. Les violences faites aux femmes persistent malgré la mobilisation. D’après la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies, Madame Allegra BAIOCHI, les chiffres parlent beaucoup. On note que plus de 55% de femmes au Cameroun ont subi des violences diverses.

Parmi les causes, on relève l’ignorance des hommes et des garçons qui cherchent généralement à justifier et à légitimer leurs actes. Situation encore plus aggravée par les crises sociopolitiques. L’objectif de la campagne 2018 était donc de « combattre le silence » et d’amener les victimes à s’exprimer et à dénoncer leurs bourreaux. Il était également question de leur faire comprendre qu’il existe une justice capable de réprimer ces délits.  D’où le slogan « Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et les filles ». Et comme pour les autres années, la couleur orange est un élément clé de la lutte pour attirer l’attention de tous.

 

MINPROFF

Close