No announcement available or all announcement expired.

RESTITUTION DES TRAVAUX DE LA CSW 63 ET DE LANCEMENT OFFICIEL DU PROCESSUS D’ELABORATION DU RAPPORT NATIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME ET DE LA PLATE-FORME D’ACTION DE BEIJING 25 ANS APRES LEUR ADOPTION

RESTITUTION DES TRAVAUX DE LA CSW 63 ET DE LANCEMENT OFFICIEL DU PROCESSUS D’ELABORATION DU RAPPORT NATIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME ET DE LA PLATE-FORME D’ACTION DE BEIJING 25 ANS APRES LEUR ADOPTION

RESTITUTION DES TRAVAUX DE LA CSW 63 ET DE LANCEMENT OFFICIEL DU PROCESSUS D’ELABORATION DU RAPPORT NATIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME ET DE LA PLATE-FORME D’ACTION DE BEIJING 25 ANS APRES LEUR ADOPTION

Le mardi, 16 Avril 2019, s’est tenue, dans la salle des Actes de l’hôtel de ville de Yaoundé, la cérémonie conjointe de restitution des travaux de la CSW 63 et de lancement officiel du processus d’élaboration du rapport national de mise en œuvre du programme et de la plateforme d’action de Beijing 25 ans après leur adoption.

Cette cérémonie a été organisée par le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille, en collaboration avec ONU-Femmes. Elle avait pour objectif de restituer les travaux de la 63ème Session de la Commission des Nations Unies sur la Condition de la Femme (CSW 63), tenue à New York, du 11 au 22 mars 2019.

 La présence des membres du Gouvernement, les Représentant du Corps diplomatique, des administrations publiques et parapubliques, des leaders d’ONG, de la Société Civile, des points focaux genre et des Responsables du MINPROFF a réhaussé cet évènement.

Quatre temps forts ont meublé cette activité à savoir :

  • la présentation de la CSW ;
  • le mot de Madame la Représentante Adjointe du Bureau ONU-Femmes Cameroun ;
  • le discours de Madame le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille ;
  • les travaux de groupes.
  1. LA PRESENTATION DE LA CSW

Elle a été faite par Monsieur NGORO Joseph, Spécialiste de Programmes à ONU-Femmes. L’orateur a tout d’abord défini la Commission de la Condition de la Femme (CSW). L’on retient que, c’est le principal organe intergouvernemental mondial dédié exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes.

Cette Commission joue un rôle important dans la promotion des droits des femmes. En effet, elle examine les réalités vécues par les femmes dans le monde entier et contribue à l'établissement des normes mondiales relatives à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes.

Poursuivant son propos, il a fait savoir que la CSW joue un rôle essentiel en réunissant des Gouvernements, des entités des Nations Unies, des ONG et d'autres Organisations internationales et régionales pour promouvoir les droits des femmes et l'égalité des sexes.

Parlant de la CSW 63, le Spécialiste de Programme à ONU-Femmes a tenu à informer l’assistance qu’elle s’est tenue au siège des Nations Unies à New York du 11 au 22 mars 2019. Elle a vu la participation d’environ 3000 personnalités, représentants les 45 Etats membres de l’ONU. Y prenaient également part, les observateurs, les Organisations internationales et régionales les leaders de la Société Civile et les associations féminines. Cette CSW 63 avait pour thème prioritaire : « Les systèmes de protection sociale, l’accès aux services publics et les infrastructures durables au service de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles », et pour thème d’évaluation « Autonomisation des femmes et lien avec le développement durable ».

Monsieur NGORO Joseph, a clos son intervention, en précisant que la participation du Cameroun à la CSW 63, a été un très grand succès dans l’ensemble, ceci grâce à une bonne préparation de l’activité et à l’appui de la mission permanente des Nations Unies. Il a relevé pour se féliciter, la solidarité au sein de la délégation camerounaise. Au terme de cette présentation, parole a été donnée à Madame la Représentante Adjointe du Bureau ONU-Femmes Cameroun.

  1. MOT DE MADAME LA REPRESENTANTE ADJOINTE DU BUREAU ONU-FEMMES CAMEROUN

Madame HIND JALAL, Représentante Adjointe du Bureau ONU-Femmes au Cameroun a pris la parole, au nom de Monsieur ADAMA MOUSSA, Représentant Résident ONU Femmes au Cameroun, à l’occasion de la double cérémonie  de restitution des travaux de la 63éme session de la Commission des Nations Unies sur la Condition de la Femme et le lancement officiel de l’examen approfondi national de la mise en œuvre du Programme et de la plateforme d’Actions de Beijing, 25 ans après leur adoption.

Dans son propos introductif, elle a exprimé toute sa gratitude à l’endroit du Gouvernement du Cameroun pour l’organisation de cette cérémonie. Elle a salué l’implication des administrations publiques, des organisations intergouvernementales, des agences du Système des Nations Unies, de la Société civile, et du secteur privé.

Pour la Représentante Adjointe, cette initiative offre l’occasion à tous les partenaires intervenant dans le domaine du genre, de s’approprier le Rapport du Cameroun et surtout les orientations de la communauté internationale dans le chemin de mise en œuvre de la plateforme d’actions de Beijing.

Poursuivant son allocution, elle a rappelé que le thème prioritaire de cette CSW 63 a été une excellente occasion pour aborder de manière intégrée les synergies entre les infrastructures durables et les services publics pour améliorer l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles dans le monde. Madame la Représentatrice a félicité le Gouvernement du Cameroun à travers Madame le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille pour le pari tenu et la participation honorable du Cameroun à cette édition.

Madame HIND JALAL, a promis de continuer à soutenir les efforts du Gouvernement afin de lui permettre de traduire en des actions concrètes, les engagements internationaux en faveur des femmes et filles et de garantir ainsi un développement inclusif et durable.

Pour clore son intervention, la Représentante Adjointe a formulé quelques recommandations qui pourraient améliorer la participation du Cameroun aux prochaines sessions de la Commission de la Condition de la Femme. L’on retient notamment que le Cameroun doit :

  • suivre la mise en œuvre des conclusions concertées dans le cadre de la feuille de route nationale ;
  • recueillir toutes les contributions du corps social y compris des femmes à la base ;
  • organiser un évènement parallèle chaque année afin de rendre visible les progrès engrangés par le pays dans le domaine de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et explorer des partenariats stratégiques possibles ;
  • capitaliser la participation du Cameroun en assistant aux évènements organisés par d’autres pays ou structures, car la Commission de la Condition de la Femme  est un carrefour du donner et du recevoir au cours duquel, le Cameroun pourrait puiser des pistes novatrices d’interventions pour améliorer les progrès.

A la fin de l’intervention de Madame la Représentante Adjointe du Bureau ONU-Femmes Cameroun, parole a été donnée à Madame KENDEMEH Vivian Joy, Chef de Service de la Vulgarisation du Genre au MINPROFF. Sa présentation sous forme de projection-photos a consisté à présenter à l’assistance les images des différentes activités menées lors de la CSW 63 par la délégation camerounaise.

  • DISCOURS DE MADAME LE MINISTRE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE LA FAMILLE 

Madame le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, après les civilités d’usage à l’endroit des membres du Gouvernement présents, des Représentants du Corps diplomatiques, des Partenaires Techniques et Financiers, des autorités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses ainsi que des leaders d’associations, des Représentants des Organisations de la Société Civile, a souhaité la bienvenue à tous les invités dans la somptueuse salle des Actes de l’hôtel de ville de Yaoundé.

Tout en rappelant le thème de cette 63ème édition qui s’est tenue à New York du 11 au 22 mars 2019, Madame le Ministre a fait savoir que la Commission  des Nations Unies sur la Condition de la Femme est l’organe intergouvernementale de référence chargée de la promotion de l’égalité des sexes, de l’autonomisation des femmes et du suivi évaluation des politiques et initiatives relatives à la mise en œuvre, par les Etats  membres des Nations Unies et la société civile, du programme et de la plateforme d’action de Beijing.

L’oratrice a profité de cette occasion pour féliciter tous les membres ayant constitué la délégation camerounaise à ses travaux. Elle a Poursuivi son propos, en  précisant  l’objectif de la présente cérémonie, qui est de partager avec l’ensemble des parties prenantes, les conclusions majeures auxquelles ces assisses ont abouti. Cette démarche permettra d’engager une réflexion approfondie sur les actions à mettre en route, pour mieux adresser les points de préoccupation identifiés par la Commission.

Par ailleurs, Madame le Ministre a évoqué les phases du déroulement de ces travaux. Il s’est agi tout d’abord de :

  • l’ouverture, présidée par Monsieur Antonio GUTERRES, Secrétaire Général de l’ONU ;
  • des travaux proprement dit dont 07 tables rondes ministérielles organisées ;
  • une communication, présentée par Madame le Ministre ;
  • l’organisation par le Cameroun, le jeudi 14 mars 2019 du Side event ;
  • la participation de la délégation camerounaise aux autres réunions parallèles organisées par d’autres pays et structures.

Pour clore son discours, l’intervenante a énoncé quelques recommandations qui engagent les Etats et les parties prenantes. Il s’agit entre autres de :

  • développer des politiques publiques inclusives, afin de ne laisser personne pour compte ;
  • renforcer les cadres normatifs, juridiques et politiques, afin que les femmes et filles puissent jouir pleinement et de manière équitable de leurs droits et libertés fondamentales ;
  • accroitre l’accès des femmes et filles à la protection sociale et aux services publics ;
  • rendre les infrastructures accessibles aux femmes et aux filles ;
  • développer des stratégies de lutte contre les changements climatiques tenant compte de la problématique femmes/hommes ;
  • assurer un meilleur accès des femmes aux technologies numériques.

Au terme du discours de Madame le Ministre, une photo de famille est venue immortaliser cette première phase de la cérémonie.

  1. TRAVAUX DE GROUPES

Après la phase protocolaire, les participants ont été répartis en groupes de travail, avec pour mandat de déterminer les activités à mettre en œuvre afin de préparer la prochaine participation du Cameroun à la CSW 64.

Sous la coordination de Monsieur le Directeur de la Promotion Sociale de la Femme, qu’accompagnait Monsieur NGORO Joseph, les participants  ont proposé des projets d’activités susceptibles d’être menées. A l’issue de cet exercice, les activités ont été retenues, ainsi que les responsables et les différentes parties prenantes.

Cet exercice permettra d’élaborer une  esquisse de feuille de route et de rendre compte à Madame le Ministre. A la fin des travaux, Monsieur le modérateur a remercié les participants pour leurs différentes contributions. En outre, il a rappelé aux participants qu’une réunion de concertation, en vue de l’élaboration du rapport national de mise en œuvre du programme et de la plateforme d’action de Beijing, 25 ans après leur adoption se tiendra le jeudi 18 avril 2019, dans la salle de Conférences du MINPROFF à 10 heures. Les travaux ont pris fin à 15 Heures 30 minutes.

MINPROFF

Close