No announcement available or all announcement expired.

Programme 575 : Promotion de la femme et du genre

  • Promotion et protection des droits de la femme
    DEFINITION DES DROITS DE LA FEMME ET CHAMP D’ACTION  

    Les droits de la femme sont un ensemble de prérogatives reconnues aux femmes globalement .Autrement dit ,c’est un ensemble de règles qui s’appliquent aux femmes. Spécifiquement ,il s’agit des droits qui sont liés aux femmes Il s’agit des droits civils, politiques ,économiques ,sociaux, culturels etc.…
    Lorsque les Etats s’accordent pour reconnaitre ces droits ,les autorités publiques ,traditionnelles et religieuses ainsi que les Organisations de la Société Civile son chargés chacun en ce qui le concerne de faire respecter lesdits droits.

    Dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de la femme, le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille a réalisé les activités ci-après:

    - élaboration et présentation officielle du Plan d'action national de mise en œuvre des Résolutions 1325 et connexes sur Femme, Paix et Sécurité du Conseil de Sécurité des Nations Unies ;
    - production des rapports-pays de mise en œuvre des conventions ratifiées par le Cameroun ;
    - renforcement des capacités politiques ses femmes ; l'organisation de dix sessions de café genre dans les dix Régions en vue du renforcement de la participation des femmes en politique ;
    - réalisation d'une étude en vue de la mise en place des Centres d'accueil des femmes en détresse ;
    - production des Rapports-pays de mise en œuvre des Conventions ratifiées par le Cameroun;
    - sensibilisation et plaidoyer en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, y compris dans les zones humanitaires;
    - organisation des cliniques sociojuridiques pour une assistance judiciaire de qualité et de proximité aux survivants des VBG.

    Par ailleurs, le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille a élaboré avec l’appui des Partenaires au développement, certains instruments juridiques de promotion et de protection des droits de la femme .Il s’agit notamment du Protocole additif a la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, relatif aux droits de la Femme ; de la Résolution 1325 et connexes du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur ‘’ Femmes ,Paix et Sécurité’’ ;de la Convention sur l’’Elimination des Discriminations a l’Egard des Femmes ,La Déclaration Solennelle des Chefs d’Etats et de Gouvernement, le Manuel de Formation Politique des Femmes .Enfin, il convient de, souligner que le Code Pénal dans ses aspects relatifs a la protection des droits de la Femme, la Famille et de l’Enfant est en cours de vulgarisation sur l’ensemble du territoire national.

  • Institutionnalisation du genre
    DEFINITION ET CHAMP D’ACTION

    La lutte contre les violences faites aux femmes, constitue un des axes majeurs de l’action que mène le Gouvernement en termes de promotion et de protection des droits de la femme. Il est question de combattre ce fléau au jour le jour .La notion de Genre et d’Equité s’inscrivent donc dans cette logique.

    Dans L’optique d’éliminer les inégalités, le Cameroun a souscrit aux engagements internationaux et régionaux qui visent justement a l’épanouissement de l’Homme. Ces inégalités qui sont pour la plupart constituées des souffrances, des violences, des abus ainsi que des pratiques culturelles néfastes sont une réalité au Cameroun. Le Genre est défini comme étant la prise en compte d’une personne dans toute sa dimension. L’approche genre se fonde sur les idéaux et principes de justice sociale, de respect des droits humains, d’égalité et d’équité entre les hommes et les femmes.

    En vue de créer un environnement favorable a l’égalité entre les hommes et les femmes, le Cameroun a jugé nécessaire de se doter d’une Politique Nationale Genre et l’élaboration en cours de la troisième édition du Palmarès Genre des administrations publiques.

    L’équité et l’égalité entre les sexes, enjeux fondamentaux dans la recherche de la justice sociale et du respect des droits humains, constituent une préoccupation majeure de la Communauté nationale et internationale. Au Cameroun, en dépit de l’amélioration de la situation de la femme, des disparités et discriminations de genre subsistent dans plusieurs domaines de la vie nationale.

    Les principaux enjeux et défis, comme leviers pour l’instauration d’une société égalitaire entre les hommes et les femmes sont entre autre la valorisation des ressources féminines, la participation égale des femmes a tous les niveaux, l’autonomisation économique des femmes en zones urbaine et rurale ,l’accès aux services sociaux de base, l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant, l’éradication des pesanteurs socioculturelles défavorables a l’instauration d’une société égalitaire, l’application des Instruments juridiques de promotion et de protection des droits de la femme, l’éradication des pratiques destructrices de l’environnement ainsi que l’élimination de la pauvreté féminine.

  • Autonomisation économique de la femme
    AUTONOMISATION ECONOMIQUE DE LA FEMME
    L’autonomisation économique de la femme est un concept qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique Nationale Genre dont l’axe stratégique N° 3 vise la promotion de l’égalité des chances et des opportunités entre les femmes et les hommes, dans les domaines économiques et de l’emploi. Il s’agit en de :
    - Renforcer les capacités entrepreneuriales et managériales des femmes et des jeunes filles ;
    - Faciliter l’accès des femmes productrices au marché ;
    - Faciliter l’accès des femmes aux facteurs de production et ;
    - Mettre en place des structures d’accompagnement des entreprises crées et gérées par des femmes.
  • Renforcement de la couverture nationale en structures d'encadrement des femmes
    RENFORCEMENT DE LA COUVERTURE NATIONALE EN STRUCTURES D’ENCADREMENT DES FEMMES

    Dans le cadre du renforcement des capacités entrepreneuriales des femmes et des jeunes filles au Cameroun, le MINPROFF a mis sur pied des structures spécialisées sur toute l’étendue du territoire nationale Il s’agit des Centres de formation professionnelle en petits métiers ou activités génératrices de revenus (AGR) à savoir :
    - Les Centres de Promotion de la Femme et de la Famille (CPFF);
    - Les Centres de Technologies Appropriées (CTA).

    Les CPFF sont implantés dans les différents arrondissements. De nos jours 94 CPFF sont opérationnels au Cameroun.

 

 

 

 

 

Close