Coronavirus: Ensemble, avec civisme, courage et responsabilité, barrons la voie à la propagation du coronavirus. Suivons scrupuleusement les prescriptions du Gouvernement et de l'OMS. Paul Biya Disponible sur notre site, le Communiqué relatif aux très hautes instructions de Monsieur le Président de la République sur les modalités d'application des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus au Cameroun

Lutte contre les VBG et le VIH/SIDA dans les CPFF et les communautés

Lutte contre les VBG et le VIH/SIDA dans les CPFF et les communautés

Lutte contre les VBG et le VIH/SIDA dans les CPFF et les communautés

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités prévues dans l’Accord de partenariat MINPROFF/CAMNAFAW, l’ONG CAMNAFAW (Cameroon National Association for Family Welfare) et ses Sous-Récipiendaires que sont les ONG : FESADE, PJD et APRODHAFIM, organisé une série de sessions de renforcement des capacités des responsables du MINIPROFF et des apprenants des CPFF, dans les 10 Régions du pays. Ledit renforcement de capacités qui avait pour objectif principal de doter chaque CPFF identifié par le partenaire de 15 Pair-Educateurs sur la lutte contre les VBG et le VIH/SIDA et 04 Superviseurs de Pair-Educateurs, rentre dans le cadre des activités du projet «Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme» au Cameroun.

Ainsi, dans la période allant du 19 mai au 24 juin 2020, 67 responsables du MINPROFF et 153 Apprenants des CPFF ont été formés sur l’ensemble des 10 Régions du Territoire national (Ambam, Ebolowa, Batoutri, Yaoundé, Douala, Limbé, Bamenda, Mbouda, Bafoussam, Meiganga, NGaoundéré, Garoua et Maroua). Les résultats suivants ont été atteints :

  • 25 formateurs de Pair-Educateurs, dont 07 des Services Centraux et 18 dans les CPFF ;
  • 42 Superviseurs de Pair-Educateurs, sur l’ensemble des 10 Régions ;
  • 153 Pair-Educateurs, soit en moyenne 15 Apprenants/CPFF/Région.

A toute fin utile, il convient de souligner que les 153 Pairs-Educateurs qui viennent ainsi d’être formés sont opérationnels et prêts à contribuer à la lutte contre les VBG et le VIH/Sida, notamment dans le cadre de la campagne «Vacances sans Sida». D’autant plus que pendant cette période de vacances scolaires (très longue cette année à cause du Covid-19), les jeunes se livrent à toutes sortes d’activités et de comportements déviants et/ou à risques.

 Un très bel exemple de partenariat public/société civile !

MINPROFF

Close