Coronavirus: Ensemble, avec civisme, courage et responsabilité, barrons la voie à la propagation du coronavirus. Suivons scrupuleusement les prescriptions du Gouvernement et de l'OMS. Paul Biya Disponible sur notre site, le Communiqué relatif aux très hautes instructions de Monsieur le Président de la République sur les modalités d'application des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus au Cameroun

LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS, LES FEMMES SCIENTIFIQUES OFFRENT UN DON DE MATERIEL AUX FEMMES BAYAM SELLAM DE L’ASBY.

LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS, LES FEMMES SCIENTIFIQUES OFFRENT UN DON DE MATERIEL AUX FEMMES BAYAM SELLAM DE L’ASBY.

LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS, LES FEMMES SCIENTIFIQUES OFFRENT UN DON DE MATERIEL AUX FEMMES BAYAM SELLAM DE L’ASBY.

La cérémonie présidée par le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille s’est déroulée le 05 mai 2020 dans la salle de conférences de la Délégation Régionale de la Promotion de la Femme et de la Famille du Centre.

Sous la conduite de leur Présidente fondatrice, le Professeur Rose LEKE, les femmes scientifiques ont remis à l’ASBY un lot de 1000 masques de protection contre la pandémie du Covid 19 et 05 cartons de savons. C’était au cours d’une cérémonie présidée par Madame ABENA ONDOA née OBAMA Marie Thérèse, Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille.

C’est conscient du rôle que jouent ces femmes dans la chaine de production et de distribution des denrées alimentaires que le consortium Higher Women a choisi de leur porter secours afin de les protéger en ces temps de pandémie.

L’Association des Bayam Sellam du Cameroun s’est honorée de ce geste de solidarité féminine. Dans sa déclaration de circonstance à la presse, Madame Marie MBALLA BILOA, fondatrice de l’ASBY exprimait ses sentiments de joie de se retrouver dans une même salle avec des femmes intellectuelles pour recevoir ces dons

En choisissant de joindre leurs efforts à ceux du Gouvernement, la Présidente fondatrice du consortium Higher Women a émis le vœu que ce don de femmes scientifiques puisse sauver des vies.

Pour le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, protéger la bayam sellam c’est d’abord protéger les familles, la communauté et la nation toute entière. Le choix d’orienter ce don vers les bayam sellam est bien justifié car « Le coronavirus n’épargne personne. Les femmes bayam sellam sont nombreuses, et étendues sur l’ensemble du territoire…. Il nous était impossible d’aller dans les différents marchés, c’est pour cela que nous avons identifier la Présidente d’ASBY qui connait les marchés sur l’ensemble du territoire national pour lui remettre ces dons et elle saura le dispatcher dans les 10 régions. Les femmes bayam sellam sont une cible particulière sur laquelle nous devons nous pencher parce qu’elles nous nourrissent au quotidien, et en faisant le marché, il est difficile de respecter les mesures édictées par le Gouvernement. Nous devons tout faire pour les protéger et protéger aussi nous-même qui allons vers ces marchés. Il faut donc une discipline. » a-t-elle confié à la presse.

MINPROFF

Close