Les Centres d’accueil des femmes en détresse

Les Centres d’accueil des femmes en détresse

La présentation du Centre d’accueil, la prise en charge holistique et collaboration entre les structures intervenants dans la chaîne Les CPFF constituent un palliatif à la sous-scolarisation et à l’analphabétisme des jeunes filles et des femmes. Les CPFF ont pour missions :
• la formation morale, civique et intellectuelle de la femme en vue de sa promotion économique, sociale et culturelle, toutes choses qui participent de son autonomisation.
• l’éducation de la femme à la parenté responsable et à la protection de la santé maternelle et infantile ;
• le soutien à l’esprit d’entreprise et l’apprentissage des métiers porteurs, en vue de faciliter l’insertion ou la réinsertion socioprofessionnelle de la femme.
Les Centres accueillent, sans discrimination aucune, les femmes adultes ainsi que les jeunes filles seules ou en associations, soit en quête de formation ou d’informations, soit disposant d’une expertise à offrir. Les filières ouvertes sont les suivantes : Hôtellerie et restauration, Industrie de l’Habillement, Coiffure /Esthétique, Technologies de l’Information et de la Communication, Agropastoral.
Les formations offertes dans ces centres intègrent les aspects tels que :
• l’appui à l’entrepreneuriat féminin
• l’appui en matière de montage et de gestion des projets
• la facilitation de l’accès aux microcrédits
• le financement des microprojets avec l’appui des partenaires au développement
• la promotion de l’emploi de la femme
• l’identification et la vulgarisation des Technologies Appropriées.

Par ailleurs, des activités de sensibilisation y sont régulièrement organisées, à travers des causeries éducatives sur des thématiques couvrant divers domaines de la vie nationale (droits de la femme et de l’enfant, prévention des IST/VIH/SIDA, hygiène et assainissement, protection de l’environnement, etc.).

A ce jour, 92 Centres Promotion de la Femme et de la Famille et 01 Centre de Technologies Appropriées sont construits, budgétisés et opérationnels à travers les 10 régions du pays. D’autres sont en construction.
Avec la création de Centres supplémentaires, il se posera le problème du personnel formateur. Les contraintes budgétaires, ne permettent pas au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative d’effectuer des recrutements importants.

Quelles sont les attentes du Gouvernement ?
- implication de tous dans la lutte ;
- vigilance et dénonciation des auteurs ;
- application stricte des dispositions des articles 207 et suivant du Code Pénal réprimant les blessures sur autrui ;
- sensibilisation dans les églises et les associations, les tournées parlementaires, les conseils communaux.

MINPROFF

Leave a Reply

Close
Close

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Close

Close