investing in earlyyears

investing in earlyyears

investing in earlyyears

« investing in earlyyears » : une priorité du gouvernement soutenue par la Banque Mondiale

 

Malgré les progrès enregistrés bien que de manière isolée,la performance du Cameroun en matière de respect des droits de l’enfant est restée mitigée  au fil des années, avec une évolution relativement satisfaisante en fonction des régions et du secteur considéré. Aussi la Banque Mondiale a-t-elle fait sienne l’adage populaire selon lequel « l’enfant est le devenir de l’Homme », lorsqu’elle a lancé l’initiative sélective sur le Développement de la Petite Enfance (IDPE) considérée comme point de départ au renforcement des peenfantsssrformances économiques des pays en voie de développement.

Eligible à ce projet au même titre que l’Indonésie et Madagascar, le Cameroun a pris part au voyage d’études organisé dans ce cadre au Pérou en avril 2017 à travers la présence des experts des secteurs clés dont santé et nutrition (MINSANTE), éducation(MINEDUB), WASH (MINEE) et protection sociale, portée par le MINPROFF et le MINAS. L’objectif de la mission déclinée en  exposés au cours des sessions plénières à Lima, et des visites de terrain à Huánuco était de: renforcer les capacités nationales en vue de la capitalisation de l’expérience péruvienne pour la formulation d’un plan d’action multisectoriel en matière de DPE. En effet le Pérou est devenu une référence internationale dans le domaine pour avoir réduit de moitié en 10ans, le taux de malnutrition chronique notamment.

 

 Au rang des politiques et programmes mis en place par le gouvernement péruvien, porteurs de succès: l’implémentation du Budget par résultat, du Plan national de réduction de la malnutrition chronique et de l’anémie, du programme articulé de nutrition, du suivi des enfants en ce qui concerne la stimulation précoce et le jeu au centre communautaire et de la mise en place de Systèmes performants pour la collecte des données.

  • Les principales apprises à l’issue du voyage en termes de clé du succès péruvien concernent : Une volonté politique matérialisée notamment par une forte décentralisation des engagements du gouvernement, et  traduite  par une budgétisation sensible à l’éradication de la malnutrition;
  • Le renforcement du système de santé par les faits vitaux (identification des nouveaux nés, stimulation précoce par le jeu et la communication pour éveiller la motricité, l’observation, l’aide à la résolution des problèmes…) ;
  • La forte implication/ appropriation des modalités de mise en place des programmes, par les organisations sociales de base et les secteurs privés;
  • Une définition claire et le respect des Stantards de Qualité en ce qui concerne les Services d’Accompagnement des enfants et des Familles;
  • La promotion de l’investissement dans le jeu pour stimuler le développement de la motricité et du cognitif de l’enfant;
  • La mise en place des mécanismes d’incitation à la réalisation des résultats et à l’amélioration de la performance à l’instar du saut municipal (prix à la gestion locale performante).

Il convient de relever que 4mois après le voyage d’étude sur le DPE, la prochaine étape en vue de l’expérimentation du succès péruvien auprès de certaines communes du Cameroun a été amorcé à l’occasion de la rencontre de finalisation du plan d’action multisectoriel du mois d’Août 2017. Comme le document de planification, la mise en œuvre du plan d’action 2018-2020 du DPE est également envisagée dans la logique des domaines clés abordés par la Stratégie Nationale du DPE en cours d’élaboration sous la houlette du MINAS.

MINPROFF

Leave a Reply

Close
Close

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Close

Close